Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

lierne  délardement  

Derniers sujets
Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


photos barbes de panne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

photos barbes de panne

Message par vikingboy le Dim 10 Jan - 0:20

Salut, et bonne année.

Comme annoncé l'autre jour voici des photos de mes premières coupes de pannes avec barbes (et tenons aussi). Comme j'avais trois pannes à faire j'ai pu utiliser trois méthodes (voire 4) pour m'entraîner. Du coup j'ai pu comparer les avantages et inconvénients des trois. La plus simple pour moi à comprendre (mais peut être parceque c'est celle qui m'a été enseignée au CAP), le rembarrement, s'est avérée être la moins précise. mes traits sur la pièce ne se rejoignaient pas bien, mes angles n'étaient pas tout à fait les mêmes sur les faces opposées. J'ai finalement refait tout le traçage à la sauterelle car je n'étais pas satisfait (en plus ça m'a entraîné). Je pense que c'est dû au fait que mon épure ayant été retapée plusieurs fois, les traits devenaient trop épais, et les poudres rouge et bleue finissaient par former un espèce de brouillard indéchiffrable aux endroits où il y avait beaucoup de traits (forcément là où on en avait le plus besoin !). Le blanc de Meudon c'est vrai que c'est plus propre mais ça a le vilain défaut de s'effacer encore plus vite. Et ça dépend peut être des cordeaux, mais avec le mien ça fait des traits encore plus épais qu'avec les autres poudres.
Un autre désavantage du rembarrement est que si par exemple une panne est censée faire 10x10 mais qu'en réalité, comme elle a un peu séché entre la commande de bois et le traçage, elle ne fait plus que 9,7x9,5 eh bien il y a intérêt à mettre 9,7 et 9,5 sur l'épure sous peine de ne pas avoir exactement la bonne coupe (et avec des traits de 3 mm d'épaisseur c'est pas forcément évident).
Enfin dernier inconvénient de cette méthode, ça prend une place énorme puisqu'on ne peut pas tracer à une échelle réduite.
Bref si vous avez des coupes de panne à faire et que vous hésitez entre plusieurs méthodes je vous déconseille celle-ci. Pour résumer mon sentiment sur le rembarrement, c'est :
 - plus de place
 -plus d'organisation car il faut toujours avoir la bonne pièce de bois sous la main (ou alors il ne faut travailler qu'avec des bois calibrés industriellement)
 -plus de traits
 - plus de risques d'erreur
 -plus de temps
 - moins de précision
Comme avantage par contre il faut reconnaître que c'est plus "intuitif" quand on a à réaliser une pièce dont on ne connaît pas le tracé par coeur. En réfléchissant un peu on arrive toujours à trouver les coupes, chose que je ne sais pas encore faire avec la méthode de la sauterelle.
En conclusion, c'est très bien sur une feuille de papier mais beaucoup moins sur le terrain !  

Par comparaison je ne trouve que des avantages à la sauterelle et je suis bien content d'avoir découvert cette méthode. Je regrette qu'elle ne soit quasiment plus enseignée. C'est vraiment génial d'avoir toutes ses coupes sur un bout de panneau à l'échelle 1/10eme ! De plus quand on connaît bien les tracés ça doit être ultra rapide. Et celui qui a bien intégré l'esprit de la méthode doit être capable de trouver n'importe quelle coupe de n'importe quel élément. Bref j'ai du pain sur la planche !

Ensuite la troisième méthode, aux niveaux de dévers, qui est décrite dans la plupart des vieux bouquins de charpente, est assez sympa à mettre en oeuvre. Je l'ai utilisée pour la panne de croupe et aussi pour les engueulement des arêtiers (en déversant le poinçoin). Mais apparemment d'après les anciens on peut l'utiliser également pour obtenir les délardements des arêtiers, les chambrées d'empannons, les hauteurs des mortaises s'il y a lieu... L'inconvénient c'est qu'il faut presque autant de place que pour le rembarrement puisqu'on présente les arêtiers sur la herse. Par contre c'est assez simple à comprendre (une fois qu'on s'est familiarisé avec le vocabulaire !), il n'est pas trop difficile d'obtenir les angles des niveaux de dévers avec la vue par bout. C'est un peu long à mettre en place mais une fois que c'est fait le traçage est très rapide ! Il suffit de prolonger les faces de l'arêtier sur la panne avec de longues règles bien droites. ensuite on enlève la panne de l'épure et on trace des parallèles aux traits obtenus en passant par le fond de la barbe de panne dont on trouve la hauteur sur l'épure (ou directement sur l'arêtier) et qu'on a pris soin de plomber auparavant.
Quand on veut assembler la panne par tenon-mortaise je crois que ça doit être la méthode la plus simple et la plus rapide pour tortiller les mortaises au bon angle (en mettant la bonne face de l'arêtier sur la cale de dévers il n'y a plus qu'à tortiller bien d'aplomb).
Bref c'est une technique que j'ai expérimenté un peu à titre archéologique et ça m'a bien fait délirer de me plonger dans l'étude des grimoires pour tracer mes flèches sur les niveaux, E pour établir, T pour tortiller, etc..., mettre mes plumées pile poil de dévers tout en faisant coincider mes axes, mes ramènerets etc...  C'est une méthode qui est très-exacte car je trouve les mêmes angles à la sauterelle. Par contre il est très-urgent d'être très-patient et d'aimer le mikado car si on fait bouger quelquechose après avoir tout réglé on pleure (enfin c'est un peu tout le temps comme ça dans la charpente mais là c'est pire).

Enfin pour terminer mon apprentissage de barbier de panne j'ai tout vérifié avec la méthode "panne de barbe en 4 coups d'équerre" et c'est cette technique qui remporte la palme de la rapidité. Niveau précision on peut dire que la différence avec ce que j'ai obtenu à la sauterelle ou aux niveaux de dévers est minime voire insignifiante à l'échelle d'une charpente. Et pourtant mes bois étaient bruts de sciage, pas bien d'équerres. Puisque ça ne dispense pas de tracer les coupes d'aplomb et de niveau, ça ne peut se substituer aux autres méthodes mais c'est un truc bon à savoir et qui doit pouvoir rendre bien des services sur un chantier.
Bon trève, de bavardages, place à l'image :
   






















Voilà, ça n'est pas facile de se rendre compte tant que tout n'est pas en place donc prochaines photos après le levage, quand la météo sera un peu plus clémente.

vikingboy

Messages : 39
Date d'inscription : 09/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par MichelV le Lun 11 Jan - 14:25

Salut vickingboy, et bravo pour ton boulot !

c'est effectivement la meilleure chose à faire pour comparer les différentes méthodes de traçage.
Tu as pu ainsi te rendre compte des avantages et inconvénients de chaque méthode.
Comme tu l'as constaté le rembarrement est plus intuitif mais demande plus de précision, il faudra donc le réserver à la maquette, ou bien pour les examens ou concours où les pièces de bois sont soigneusement calibrées.

Pour gagner en précision tu peux te créer un outils, appelé "compagnon", qui s'utilise souvent en escalier: il s'agit d'une simple règle sous laquelle on fixe des cales de la même épaisseur que la pièce de bois à tracer. Cela permet d'aller chercher les lignes plus loin.


La sauterelle est effectivement moins intuitive mais beaucoup plus rapide lorsqu'on la maîtrise. Il faut s’entraîner un peu afin d'acquérir la vision dans l'espace et être capable de déterminer les plans de coupe. Son énorme avantage est que l'échelle du tracé n'a pas d'incidence sur la précision. Son apprentissage peut-être complété par la trigonométrie. Sur des chantiers très complexe (le bâtiment que j'ai mis en photo dans le bandeau du forum), j'ai procédé à la sauterelle et vérifiant les angles par trigonométrie.


La méthode des niveaux de dévers n'est malheureusement plus du tout enseignée depuis très longtemps. Elle est à l'opposé du rembarrement puisqu'elle ne peut pas du tout être utilisée pour de la maquette. Par contre c'est la seule méthode qui permet de travailler avec du bois tordu, mal équarri, flacheux, etc..


Concernant la poudre à utiliser, je reste un adepte inconditionnel du blanc qui est beaucoup moins salissant que l'ocre (plutôt utilisé par les couvreurs) ou le bleu. Dans une des boîte où j'ai bossé , nous avions un plancher bois et une à deux fois par an nous passions une couche de lasure pour donner un aspect mouillé au bois, ce qui augmente le contraste et donc la lisibilité de l'épure. La règle sur une épure est de ne jamais marcher sur les traits, c'est aussi en partie pour cela qu'on dit qu'il ne faut jamais poser le genou au sol sur une épure.
Pour le lignage tu peux essayer de te faire ta propre poudre avec du charbon de bois broyé finement, c'est la méthode que nos anciens utilisaient ( on trouve encore des traces de lignage au noir sur des charpentes du XIIIème siècle! ).

Encore bravo pour ton travail et continue à nous faire part des tes réflexions et de ton avancement.
C'est exactement ce que je recherchais en créant ce forum !
avatar
MichelV

Messages : 548
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 55
Localisation : Toulouse

http://apprendrelacharpente.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par vikingboy le Lun 11 Jan - 22:49

Merci pour tes encouragements et pour tous ces bons conseils ! Et content de t'avoir fait plaisir, c'est bien la moindre des choses vu les services que tu m'as rendus en créant ce blog.
Je n'avais jamais entendu dire qu'il ne faut pas marcher sur les traits ! Il faut dire que je n'ai quasiment pas eu l'occasion de faire d'épures au cours de ma vie professionnelle de charpentier, à part des épures de fermes. Dans notre cas c'était difficile de ne pas piétiner l'épure puisqu'elle prenait toute la surface du plancher qui servait aussi d'atelier pour la taille... Idem pour le genou au sol, jamais entendu parler, mais par contre j'appliquais quand même la règle sans la connaître après m'être fait avoir 2-3 fois ! Mais de toutes façons si ce n'était pas nous qui l'effacions la pluie et le vent s'en chargeaient !
A propos du lignage au charbon pilé je suis en train de lire le livre de Frédéric Epaud sur les charpentes romanes et gothiques en Normandie (passionnant, une mine de renseignements), il y est question très en détail de toutes les marques qu'on peut trouver sur les charpentes médiévales, dont le lignage au charbon.
J'avais aussi vu une video où des charpentiers d'un pays de l'est travaillaient encore comme ça. Et d'ailleurs ça me rappelle qu'en cherchant des infos à ce sujet j'étais tombé sur ces belles choses :






Je n'aurais malheureusement plus beaucoup de réflexions à partager avant un certain temps car j'ai terminé la taille de ma charpente. Il faut que je trouve autre chose à faire pour travailler ma sauterelle en attendant les beaux jours pour le levage. Peut être bien des trétaux car une bonne paire de trétaux m'a beaucoup manqué (j'aurais dû la faire AVANT la charpente !).

A la prochaine

vikingboy

Messages : 39
Date d'inscription : 09/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par bridou le Mer 13 Jan - 22:28

Bonjour,
Je voulais savoir si la méthode de la sauterelle était toujours la méthode appropriée, Pour de grande structure les points peuvent se trouver à une dizaine de mètre ou beaucoup plus, ou si on se trouve non loin d'un mur. Je voulais savoir si il existait des méthodes pour tronquées les coupes et point.
merci

bridou

Messages : 39
Date d'inscription : 16/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par MichelV le Mer 13 Jan - 22:53

Bonjour bridou,

il y a effectivement une méthode pour pallier à cela,
cela s'appelle la méthode des emprunts où l'on utilise une sablière d'emprunt en lieu et place de la sablière réelle.
Ce sujet a déjà été abordé sur le forum: ici
avatar
MichelV

Messages : 548
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 55
Localisation : Toulouse

http://apprendrelacharpente.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par bridou le Ven 15 Jan - 11:52

je vous remercie, Je n'arrive pas à agrandir l'image.

bridou

Messages : 39
Date d'inscription : 16/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par MichelV le Ven 15 Jan - 12:43

C'est mieux maintenant ?
avatar
MichelV

Messages : 548
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 55
Localisation : Toulouse

http://apprendrelacharpente.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par bridou le Dim 17 Jan - 17:47

Nickel, je vous remercie.

bridou

Messages : 39
Date d'inscription : 16/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: photos barbes de panne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum