Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Les *Slicks*
Jeu 22 Fév - 16:19 par natchez

» pose de poutres décoratives
Mer 21 Fév - 14:36 par natchez

» mes treteaux cadet
Sam 17 Fév - 22:49 par natchez

» Tréteaux avec croix faisant lattis en long pan
Ven 16 Fév - 21:10 par grizzli09

» Présentation de Pierre B
Dim 11 Fév - 22:56 par natchez

» Conseils concernant un entrait dans une ancienne ferme XIXe
Dim 11 Fév - 11:51 par Lapiequichante

» Organisation de chantier
Mar 30 Jan - 10:49 par MichelV

» treteaux cadet
Mar 30 Jan - 10:33 par MichelV

» Assemblage paume grasse, sans repos
Mer 24 Jan - 17:42 par mr.frédéric

Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


La chanson du charpentier, par Charles Poncy, 1850

Aller en bas

La chanson du charpentier, par Charles Poncy, 1850

Message par MichelV le Ven 29 Jan - 7:10

Extrait de:



LA CHANSON DU CHARPENTIER
AIR : Jamais les rois n'envahiront la France,
Dans un grenier qu'on est bien à vingt ans!
(BÉRANGER.)

-
Deux charpentiers, sur un heureux rivage,
S'encourageaient par d'entraînants couplets.
L'un transformait le sapin en bordage,
L'autre assemblait les poutres d'un palais.
- Dieu parle en nous, chantait le groupe austère :
Partagez-vous, nous dit-il, l'univers ;
D'abris pour tous que l'un couvre la terre,
Que de vaisseaux l'autre peuple les mers !
- Pour préserver l'humaine créature
Des froids du Nord et des feux du Midi,
Moi, disait l'un, je jette une toiture
D'un mur à l'autre, ainsi qu'un pont hardi.
- Le matelot, lui répondait son frère,
Sur mes nefs brave en paix les flots amers.
D'abris pour tous que l'un couvre la terre,
Que de vaisseaux l'autre peuple les mers !
– Moi , reprit l'un, en guise de couronne,
Je vais poser sur tout grand monument
Ces dômes bruns que la nue environne,
Et dont le front se perd au firmament.
– Par moi, dit l'autre, au commerce prospère
De tout climat les trésors sont ouverts.
D'abris pour tous que l'un couvre la terre,
Que de vaisseaux l'autre couvre les mers !
Puis , s'unissant, les deux voix fraternelles
Dirent ensemble : « Honneur aux travailleurs
Dont le génie au ciel étend ses ailes,
Et des mortels rend les destins meilleurs.
Dieu leur donna l'herminette et l'équerre,
Et de ce sceptre à bon droit ils sont fiers.
D'abris pour tous que l'un couvre la terre,
Que de vaisseaux l'autre peuple les mers !
« Honneur à nous qui, parmi nos ancêtres,
Comptons le Christ, enfant d'un charpentier :
Dieu dont l'amour, malgré rois et faux prêtres,
A, deux mille ans, couvert le monde entier.
Gardons, pareils au divin prolétaire,
L'Humanité des flots et des hivers :
D'abris pour tous que l'un couvre la terre ,
Que de vaisseaux l'autre peuple les mers ! »

avatar
MichelV

Messages : 584
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 56
Localisation : Toulouse

http://apprendrelacharpente.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum