Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

charpente  tréteau  

Derniers sujets
» Précision section
Hier à 10:00 par tyson38

» Botanique: l'herbe à charpentier
Sam 16 Sep - 20:35 par Peyo

» calcul de porte-à-faux
Ven 15 Sep - 8:21 par bois2bout

» présentation silex
Ven 15 Sep - 1:13 par natchez

»  Rénovation d' about de poutre en porte à faux
Mer 13 Sep - 15:09 par Peyo

» Charpente pour silo à granulé
Dim 10 Sep - 9:30 par Lazy

» treteaux cadet
Mar 5 Sep - 11:24 par MichelV

» Questions sur épure et autres...
Jeu 24 Aoû - 21:27 par Elliryc

» modification charpente
Mar 22 Aoû - 22:18 par thanhlien

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Le charpentier, recueillie par Debraux et Lepage, 1833

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le charpentier, recueillie par Debraux et Lepage, 1833

Message par MichelV le Ven 29 Jan - 7:18

Extrait de:



Le charpentier
AIR de la Boutonnière.

Chers compagnons, dans ce séjour
Où le compas est en usage,
Veux célébrer à mon tour
La gloire du compagnonnage.
A l'instant même qu'on les voit,
Par leur courage et leur franchise,
En tous lieux On aime, on reçoit
Les enfants du père Soubise,

Les renards de la liberté
Sont enchaînés dans leur tanière :
Ce n'est pas notre volonté
Qu'ils passent jamais la barrière.
Leurs talents sont par trop petits
Pour les laisser faire à leur guise;
Le tour de France n'est permis
Qu'aux enfants du père Soubise.

De ces tanneurs, ces corroyeurs,
Çhers Compagnons ;Rions sans cesse ;
ils veulent porter nos Couleurs,
Prenons pitié de leur faiblesse.
En dépit de tous leurs caquets ,
Quoique l'on fasse et quoiqu'on dise,
Ces gens-là Ne vaudront jamais
les enfants du père Soubise,

Dans ce moment je Veux aussi
A la mère offrir Mon hommage,
Car Nous devons louer ici
Ses soins pour le compagnonnage.
Si le sort nous Rend voyageurs,
Dans quelque endroit qu'il Nous conduise,
La mère vivra dans les cœur
Des enfants du père Soubise.

Chers compagnons, point de repas
Avant que ces flacons soient vide»;
A la table comme aux travaux
Montrons-nous des lurons solides.
De peur qu'un jour notre renom
Ou s'affaiblisse ou se divise,
Soutenons la gloire et le nom
Des enfants du père Soubise.
avatar
MichelV

Messages : 568
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 55
Localisation : Toulouse

http://apprendrelacharpente.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum